26 juin 2016

View-Master

Aujourd'hui, entre deux conneries et un apéro à la cool entre copains sur la plage, j'ai pécho pas cher sur le vide-grenier de mon bled un vieux View-Master en super état, un modèle de la série C (qui date de la fin 40's/début 50's), tout en bakélite, rhââââ, quelle joie. C'est pas le plus vieux de cette série (pour les puristes : j'ai pas la ligne de contour autour des infos de licence/fabrication côté yeux...) mais j'en ai rien à foutre, il est dans un état DINGO alors je suis bien content, dites.
Il me permet de voir pas mal de choses, et notamment dans le futur :
- demain : il fera beau alors je vais encore aller me baigner.
- après-demain : il fera beau alors je vais encore aller me baigner.
- semaine prochaine : bon on verra bien.

PS : US friends, I'm still trying hard to find more and more old VM reels so if you got some old stuff sleeping in some dusty box upstairs, please think about ol' uncle Ju, who'll be more than grateful, for sure. In France, except for fascists policemen, you can't find anything for cheap nowadays.



(oui ces photos sont assez lamentables mais j'avais la flemme de faire autre chose que de dégainer le Photo Booth d'apple, il est tard, allons nous coucher, plutôt).

13 juin 2016

So, this lion walks into a bar...

Je déballe encore des cartons et je range des trucs et je retombe sur un exemplaire du bouquin issu de PFC#3 (2011), la résidence de création collective de l'Association ChiFouMi.
Un bouquin en sérico autour des douze travaux d'Hercule, où chaque auteur en résidence aura contribué. Je m'arrête sur cette page de Matti Hagelberg, que je partage pour celles et ceux n'ayant jamais eu ce bouquin entre les pattes :


Heureusement, cette existence ne nous réserve pas seulement de sales surprises.

12 juin 2016

11 juin 2016

Les colocs (part. 64268)

En quinze jours, les bébés hirondelles sont devenus de vaillantes petites bestioles qui se penchent de plus en plus hors du nid.
Est-ce que mon installation de fortune les préservera des griffes des chats qui rôdent ? Vous le saurez en venant une fois de plus vous emmerder à lire ce blog.




EDIT du 11 juin : l'installation semble tenir, et les bestioles ont l'air de bien se porter...





3 juin 2016

Le Labo de Spéléographies...

...c'est fini.
Mais pas Spéléographies, hein, qui propose encore quelques très belles expositions, ainsi que plusieurs rencontres.
Le Labo, quant à lui, est terminé et c'était super chouette. A plus d'un titre, malgré la volaille haineuse qui a essayé de nous planter l'ambiance...
Une super clique réunie, et la grosse satisfaction de passer une huitaine avec quelques très très chouettes personnes : plein de choses à lire et à voir du côté du blog de Candice Coxypy ainsi que du côté du site de l'association ChiFouMi (la plupart des photos publiées ci-dessous viennent de l'une ou des autres, qu'ils en soient remerciés... )



The Choolers Division en concert ! Grosse tarte dans la gueule.
La pochette du dernier disque du fameux groupe Smell Of Taylor !

JC Menu et Julie Doucet sérigraphient la dite pochette.

L'inspiration était au rendez-vous, cimer les baqueux.

Laetitia Sheriff et Morvandiau bossent jusqu'au bout de la nuit. Bon, ça en valait la peine...

Mesdames et messieurs : Julie Doucet, tadam !

Chez notre hôte : ambiance rennaise, quoi...

Quentin Faucompré et Gregaldur perfoment, JC Menu et Mr Pimpant suivent de près.
(5 minutes avant la catastrophe)

1 juin 2016

Fuck the police coming straight from the underground.

Je suis à Rennes, pour une huitaine.
Je participe à l'encadrement d'une résidence artistique proposée par Spéléographies, et mardi 31 mai 2016, on a reçu une magnifique leçon de démocratie appliquée, ah ah ah, lorsque des manifestants ont essayé de rentrer dans l'Hôtel Pasteur, le lendemain du début de la dite résidence, suivis de près par une meute de flics donnant de la matraque téléscopique en veux-tu en voilà.

Tous les copains n'ont pas perdu le nord et ont eu le temps de prendre une ou deux photos-souvenirs de ce petit moment.

Complètement disproportionné, d'une violence démesurée par rapport à ce qui se déroulait : les violences policières ne sont pas récentes, et ne datent pas de la manif d'avant-hier, donc je ne suis pas surpris outre-mesure par les coups donnés à tort et à travers. Ce qui m'a davantage soufflé, c'est la façon dont cette violence s'est invitée à l'heure des carottes râpées dans un fracas qui nous a rappelé que nous ne sommes nulle part chez nous, mais bien partout chez eux.
L'état d'urgence, ce genre de conneries.

Ah ? Mais ? On me signale que nous avons un témoignage vidéo de ce beau moment de convivialité !


"Vous vous souvenez, mardi midi, Rennes, les boeufs qui débarquent et foutent le merdier dans notre modeste résidence artistique collective ? Eh bien on a de nouvelles images, elles rejoignent direct la magnifique collection « les flics, cette sous-race » qui grossit quotidiennement (depuis toujours, mais assez démesurément ces derniers temps).
ps : à celles et ceux qui estimeront qu’on ne mélange pas « témoignage d’une répression violente inacceptable » et « gribouillis d’artistes », on pourra rétorquer que cette vidéo à le mérite de préserver un peu l’anonymat des manifestants injustement chargés. Non pas qu’ils aient quelque chose à se reprocher, mais on sait depuis longtemps que ça n’est pas parce que l’on est innocent que l’on ne peut pas se prendre des coups dans la tronche."

La dite vidéo est visible ici : www.jaimelesartistes.fr/guests/Je remercierais jamais assez ses auteurs, je ne remercierais jamais assez ses hébergeurs.
il n'est évidemment pas question d'attendre quoique ce soit de la diffusion de cette vidéo : elle n'est pas si atroce dans la violence, pas vrai ? Il y en a des bien pires, etc, et surtout ces derniers mois, n'est-ce pas ?
Soit. Mais une fois encore : ça n'est pas une raison, car ça n'est pas acceptable, point. Aucune violence policière n'est admissible. Jamais.

Dans la foulée, quelques lignes au sujet de ce non-événement dont tout le monde se serait bien passé, sur le site des Inrocks, comme quoi.

Et après, ça va se plaindre de voir surgir des tags ACAB un peu partout...



Belle capture écran, non ?

My man Ronald did it again !

My man Ronald did it again !

30 mai 2016

Aidons Geneviève Castrée (Geneviève Elverum)

Il y a quelques mois, nous apprenions la terrible épreuve qui venait bousculer la vie de Geneviève Castrée/Geneviève Elverum.


J’ai croisé Geneviève à quelques reprises et je ne vais pas ajouter une couche aux louanges chantées sur l’ensemble de son boulot (ses dessins, ses livres, ses disques), mais je n’en pense pas moins. Et avoir eu le privilège de passer une huitaine en sa compagnie lors de la quatrième édition de Pierre Feuille Ciseaux en 2013 à Minneapolis, voilà bien qui avait achevé de me convaincre : cette nana est terrible, j’en suis fan, de l’œuvre comme de la personne. Pour plusieurs raisons, nous avons trouvé quelques choses à nous raconter et ces propos m’ont été -et me sont toujours- très précieux, c’est ainsi. Une chouette rencontre, que quelques échanges auront confirmé les mois suivant.

Du coup, sur cette montagne de merde que la petite famille se doit de gravir en trouvant son propre rythme, pousse depuis quelques jours quelque chose de là aussi très dérisoire, mais que je ne peux pas ne pas considérer comme super beau : parce qu’ils étaient acculés financièrement, Geneviève et Phil se sont laissés convaincre de lancer une campagne de financement pour les aider. L’état de Geneviève impose à elle et Phil de délaisser leurs boulots, de s’occuper des choses primordiales, de prendre soin d’eux et de leur petite fille, autant qu’ils le peuvent, comme ils le peuvent. De fait, la densité de travail s’en ressent, et pas de travail = pas de rentrée d’argent. On peut aisément imaginer combien tout cela complique la donne, comme si besoin était d’en ajouter.


C’est là qu’entrent en action les gens pour qui le boulot de Geneviève ou de Phil (ou des deux !) est important : en deux jours, une belle somme a été collectée, ce qui prouve que c’était une très bonne idée.
Mais surtout : ça n’est pas fini. La campagne n’est pas terminée, et les trois auront encore besoin de soutien, c’est évident.


29 mai 2016

Siestes Musicales sur la radio Canal B.

Dans le cadre de Spéléographies où l'association ChiFouMi a été mise à contribution, je passe donc une huitaine à Rennes.
On m'a gentiment proposé de programmer au passage quelques morceaux le temps d'une sieste musicale, c'est sur la radio rennaise Canal B. et Yann, de la radio, est un chouette type, alors je suis doublement content.

Ma sélection est répartie en deux clics, bande de feignasses :


Le premier clic est ici : www.canalb.fr/la-sieste/6873
Le second est là : www.canalb.fr/la-sieste/6874

Quelques dizaines de minutes pour souffler un peu, voir même somnoler à la cool, qui sait.