8 juillet 2017

Top 10 Paname / 6-7 juillet 2017.

- "Ah mais j’y pense, tiens, regarde… Il y a aussi ces quelques planches jamais sorties du tiroir depuis qu’elles ont été faites, il y a plus d’une quinzaine d’années. Certaines ont été réinterprétées pour "Martha & Alan", mais pas toutes, en tout cas ça dort ici depuis. Tu les veux aussi ?".
Emmanuel Guibert, le jour précis de l’enlèvement des œuvres originales (environ 80, sans compter les objets, reliques, etc). Après que je sois allé quatre fois en six mois dans son atelier pour procéder méticuleusement à la sélection des originaux, brisant ainsi d'un coup d'un seul toute la scéno sur laquelle j’ai sué ces dernières semaines (mais quelle joie bordel) (expo à venir pour l'Association ChiFouMi).

- le propriétaire de l’excellente boutique de disques Heartbeat Vinyl a changé son ampli : puisque 99% des disques qu’il a dans ses bacs sont des pépites de première catégorie, on ne prend pas trop de risques à aller y faire un peu de gymnastique des doigts (voire du popotin dès qu’il pousse un peu le volume sonore sur le tout nouveau Cotonete…). J’étais content d’avoir vendu quelques vieilles drouilles sur discogs ces derniers jours, bon, c’est raté pour la cagnotte : Phil Ranelin, 74, hotdammit ! Pas le choix.

- dans le même registre "ces boutiques que les parisiens ont tellement de chance d’avoir chez eux", un passage vite fait du côté de la librairie Le Monte-en-l'air pour repartir avec un micro-stock de valeurs sûres, et la satisfaction d’échanger un peu avec l’inaltérable Guillaume (dont bordel j’envie le bouclard depuis si longtemps pffff…).

- les hugs du généreux gars Pac en passant à l’expo "La bibliothèque de Babylone" de la Galerie Corinne Bonnet. Une proposition de Pacôme Thiellement à voir absolument (avec Kiki Picasso, Stéphane Blanquet, Jean-Philippe Muzo, Sandra Ghosn, Philippe Lagautrière, Jean-Christophe Menu, Matt Konture, Pascal Blondeaux, Placid, Scott Batty, Aline Zalko, Arnaud Baumann, etc), par trop réducteur de la décrire ; il faut la voir ! Rue Daguerre dans le 14ème, encore une semaine pour en profiter

- les magnifiques vues territoriales de Placid : La France vue de l’intérieur par un des dessinateurs les plus fabuleux qui soient, qui a pris le temps de la dessiner depuis ses quatre coins. Ceux qui aiment la rubrique/colonne de Placid dans CQFD font encore se prendre une mandale dans l’œil. Ça défonce, je suis vert d'avoir raté sa précédente expo mais ayons confiance en Corinne Bonnet pour nous proposer de nouvelles perles du même précieux tonneau à l'avenir...

- le meilleur béninois de Paname avec mes homies Pierre et Paulette. Bon ok c’était le premier de ma vie, mais bon.
Parce que Paname sous le soleil estival c’est bien, mais avec les copains c’est encore mieux.



14 juin 2017

13 juin 2017

Le retour de Glouglou.

Après les dauphins sur les plages, voilà que les Laulau-mais-si-tu-sais-bien-l'ancien-disquaire s'échouent dans notre cour sur Ré le soir venu ; heureusement, avec plein de bon chocolats Pralus dans le sac.
#salutbesac


9 juin 2017

Black Medicine Book.

J'ai trouvé Black Medicine Book d'Helge Reumann (aux éditions Atrabile) vachement, vachement bien alors j'ai blabaté un peu à son sujet du côté de chez du9 (cliquez sur l'homme-bûche) :


https://www.du9.org/chronique/black-medicine-book/
"(...) La grammaire reumannienne affole les boussoles et éteint les montres, et le déraisonnable à l’œuvre ne laisse aucune chance à quelque espoir que ce soit.
Gigantesque travail de sabotage moral, Black Medicine Book est traversé de toutes parts par un nihilisme omniprésent ; il est régulièrement ponctué par des respirations qui empruntent davantage à la lucidité. L’axe de lecture qui semble s’en dégager principalement, c’est avant tout la potentialité cauchemardesque que nous offre ce monde décidément bien foireux, synthétisé par un trait et un imaginaire fou, celui du génial Suisse. (...)"

6 juin 2017

The Book Of Nora.

Note surtout pour moi-même : je ne me souviens pas avoir jamais regardé un épisode d’une série à 6h du matin, bordel. Et évidemment, écrire un truc sur le vif, pendant que c’est chaud, alors qu’on ne sait toujours pas si on est bien réveillé ou pas, ce n’est probablement pas l’idée du siècle, mais bon. Voilà. Je suis dans le train qui relie La Rochelle à Paris, tout le monde dort et moi j'écris ces lignes. N'importe quoi.
The Leftovers, Saison 3, épisode 8 : fin.

(ceci est un avertissement quant au contenu de la suite de cette note de blog : attention, spoilers !)

31 mai 2017

Je n'arrive plus à décrocher.

Et dire que dans cinq jours, on en aura fini avec ce qui m'a tout l'air de ressembler à la meilleure série du monde.

(photo : Mimi Leder)

(photo : Carrie Coon)

20 mai 2017

19 mai 2017

Ici aujourd'hui.

Quelques instantanés d'ici : un cétoine doré (de retour) dans le chèvrefeuille de la cour, mais aussi deux chats et un lézard qui revient de loin, et visiblement pas pour la première fois.
Et des bouquins, car c'est le week-end (oui je sais c'est tôt mais bon), alors salut et bon week-end.